Digital

The dead don’t die.

Voilà une info un tantinet glaçante : en 2070, il y aura plus de morts que de vivants inscrits sur Facebook. Ce sont deux chercheurs anglais, Carl Öhman et David Watson, qui parviennent à cette conclusion après avoir étudié une foule de données statistiques relatives au bébé de Mark Zuckerberg. Mais que faire de tous ces comptes ? Et des données qu’ils recèlent ? Les fermer ? Les monnayer ? Les sauvegarder pour les générations futures ? Vaste débat…

voir l'article
Top