J’ai envie de dire

Aux armes et caetera.

En ces temps troublés où certains mots, maladroitement utilisés, peuvent vous valoir une excommunication cathodique et un clouage au pilori en bonne et due forme par notre chère police de la pensée (i.e. les réseaux sociaux), il en est un qui vaut sésame : “citoyen”.

Il n’aura échappé à personne que tout ce qui est juste, noble, honnête, respectable, est aujourd’hui “citoyen” : rassemblement, initiative, parcours, marche, impôt, espace, fête, journée …

Notons que “citoyen” peut être enrichi, magnifié, boosté par l’association avec d’autres mots totems, comme “solidaire” ou “républicain”. Ou, mieux encore, carrément accolé à un préfixe talisman comme “éco” (pour écologie, hein, pas économie ou école). Là, on confine à l’orgasme bien pensant.

On vit une époque (citoyenne) formidable.

NB : édito librement inspiré d’une chronique de FG Lorrain dans Le Point

Top